Je vous parle de ma plus grosse frayeur de maman

Emy image à la une
Pocket

Emy " ma plus grosse frayeur de maman "

Il y a un an tout juste, j’ai vécu ma plus grosse frayeur de maman avec ma bambine.

En général, la gestion de crise je connais: Une chute, un bobo et hop je dégaine l’hémoclar et les billes magiques. Un peu de fièvre, là je sors l’artillerie lourde.

Mais là je n’étais vraiment pas préparée!

  Les convulsions, vous connaissez ?

En ce qui me concerne j’avais toujours entendu parler de ça de loin. Sans jamais vraiment me rendre compte de ce que c’était.

Évidemment on n’est pas du tout préparé à vivre une telle angoisse.

Ce matin là, j’ai cru qu’elle était en train de mourir à côté de moi.
Ça faisait deux jours que la fièvre persistait et que ses nuits étaient agitées. Ma bambine avait pris la place de son papa pour y passer une bonne partie de la nuit.
( A chaque fois qu’ils sont malades, les petits dorment dans notre lit)
L’alternance Advil doliprane n’a rien changé.

A 6h43, je suis réveillée par des agitations à côté de moi. Instinctivement je pose ma main sur elle et sens son cœur battre avec une intensité incroyable.
D’un bon, j’allume ma lampe de chevet et je suis spectatrice, impuissante, d’une scène absolument terrible.
Je la vois, les yeux révulsés, le corps sursautant comme si des décharges électriques traversaient son tout petit corps.

Elle était complétement raide. Ses forces décuplées.
Pensant bien faire, j’ai introduit mes doigts au fond de sa gorge.
(J’ai cru qu’elle était en train de s’étouffer. Les pompiers m’ont expliqué bien après qu’il ne fallait pas le faire et attendre que la crise passe en la positionnant sur le côté)

La crise de convulsions a duré 3 grosses minutes. C’était interminable! J’étais incapable de gérer la situation, impuissante et effrayée.

C’est son papa qui a pris le relai.

Les pompiers sont vite arrivés. Ma bambine a été hospitalisée une semaine pour passer différents examens.

Jusqu’à ses 5 ans nous devrons rester vigilants.

Il n’y a pas eu de récidives depuis un an . Mais à chaque fois qu’elle a de la fièvre j’ai cette crainte que cela se reproduise à nouveau.

Mais il ne faut pas y penser…

Il semblerai que les convulsions aient rapport avec la fièvre chez les enfants de 0 à 5 ans dans la plupart des cas.
Ce sont des secousses musculaires affectant une partie ou l’ensemble du corps, dues à cette fièvre relativement élevée.
Un tiers des enfants qui ont fait une crise de convulsions récidivent.
En cas de crise il faut impérativement consulter.

(Je vous fais très vite un nouvel article beaucoup plus joyeux ! )